Les Naufragés du Net.......

un peu, de tout, pour tous...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesCarteConnexion

Partagez | 
 

 La suite en chanson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 20 ... 37  Suivant
AuteurMessage
sagewoman
Amiral


Nombre de messages : 7049
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Ven 10 Juin - 20:31

Daniel Balavoine
Vendeurs de larmes


Comme ces enfants de putains qui chantent
Les années soixante
Style Bob Dylan
Qui nous refourguent des chansons de rien
Juste pour nous piquer nos femmes
Petits malins chanteurs de demain
Sur de grands refrains d'hier
Piquer un sac même à un vieux
Y a vraiment pas de quoi être fier
Ni être heureux
Alors je dis

Oh oh oh oh chanteurs de charme
Oh oh oh oh rendez-nous nos femmes
Oh oh oh oh vendeurs de larmes
Oh oh oh oh trafiquants d'armes
Oh oh oh oh tous trafiquants d'armes

Oh bluesmen en paille et mal appris
Dégueulent dans micros et amplis
Qui tournent le dos à Rossini
Débutant comme des stars finies
Révolutionnaires qui comptent pour du beurre
A l'ombre d'une ville en pleurs
Piquer un sac même à un vieux
Y a vraiment pas de quoi être fier
Mon petit gars
Ni être heureux
Alors je dis

Oh oh oh oh chanteurs de charme
Oh oh oh oh rendez-nous nos femmes
Oh oh oh oh vendeurs de larmes
Oh oh oh oh trafiquants d'armes
Oh oh oh oh tous trafiquants d'armes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KIKI
passe-partout (modérateur-animateur)
passe-partout (modérateur-animateur)
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 36
Localisation : Contre vents et marrées
sexe : ça compte???
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Ven 10 Juin - 20:51

Michel Sardou
Chanteur de jazz

Paroles: Michel Sardou, Jean-Loup Dabadie. Musique: Jacques Revaux, Jean-Pierre Bourtayre
autres interprètes: Star Academy 4 (2004)


--------------------------------------------------------------------------------

J'ai marché Madison, la Cinquième et Central Park.
Le ciel crachait des bouffées de havane.
Les bateaux de l'Hudson formaient sur l'eau comme un arc.
Ils remorquaient comme une barque Manhattan.
Des voitures-téléphones aux vitres aveuglées
Passaient dans la fumée des chicanes.
Un orchestre mendiait sous les sabots du cheval
Du vieux héros général Sheridan.
Des forêts d'escaliers tombaient des toits incendiés
Comme le feuillage emmêlé des savanes.
Des sirènes ambulance aux vitres aveuglées
Déchiraient le silence à travers les fumées.

Chanteur de jazz.
Welcome to America.
Rimeur de phrases.
Welcome to America.

Chanteur de jazz.
Welcome to America.
Rimeur de phrases.
Welcome to America.

Dans le River Café, au pied du pont de Brooklyn,
Buvaient d'anciennes Marilyn, de vieilles femmes.
Des nuées de pédales sortaient de Carnegie Hall
En soldats de carnaval, en gitanes.
Des enfants de couleur, lunettes aveuglées,
Revendaient du bonheur à fumer.
Autour des tours jumelles, nouvelles tours de Babel,
Des hélices battaient de l'aile dans mon crâne.
Mais au bas du Pan Am, défilait la caravane
Des sept millions d'oncles Sam sur leur canne
Et là-bas des madones, le regard aveuglé,
Couraient dans les klaxons à travers les fumées.

Chanteur de jazz.
Welcome to America.
Rimeur de phrases.
Welcome to America.

J'ai marché Madison, la Cinquième et Central Park.
Le ciel crachait des bouffées de havane.
Les bateaux de l'Hudson formaient sur l'eau comme un arc.
Ils remorquaient comme une barque Manhattan.
Un orchestre mendiait sous les sabots du cheval
Du vieux héros général Sheridan.
Des forêts d'escaliers tombaient des toits incendiés
Comme le feuillage emmêlé des savanes.
Dans le River Café, au pied du pont de Brooklyn
Buvaient d'anciennes Marilyn, de vieilles femmes.
Des nuées de pédales sortaient de Carnegie Hall
En soldats de carnaval, en gitanes.
Autour des tours jumelles, nouvelles tours de Babel,
Des hélices battaient de l'aile dans mon crâne.
Mais au bas du Pan Am, défilait la caravane
Des sept millions d'oncles Sam sur leur canne
...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sagewoman
Amiral


Nombre de messages : 7049
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Ven 10 Juin - 21:26

Claude Nougaro
Le jazz et la java

Claude Nougaro/Jacques Datin d'aprs un thme de Joseph Haydn.
avec Michel Legrand et son orchestre.


Quand le jazz est
Quand le jazz est la
La java s'en
La java s'en va
Il y a de l'orage dans l'air
Il y a de l'eau dans le
Gaz entre le jazz et la java
Chaque jour un peu plus y a le jazz qui s'installe
Alors la rage au coeur la java fait la malle
Ses p'tit's fesses en bataille sous sa jupe fendue
Elle crase sa gauloise et s'en va dans la rue
Quand le jazz est
Quand le jazz est l
La java s'en
La java s'en va
Il y a de l'orage dans l'air
Il y a de l'eau dans le
Gaz entre le jazz et la java
Quand j'coute bat un solo de batterie
V'l la java qui rle au nom de la patrie
Mais quand je crie bravo l'accordoniste
C'est le jazz qui m'engueule me traitant de raciste
Quand le jazz est
Quand le jazz est l
La java s'en
La java s'en va
Il y a de l'orage dans l'air
Il y a de l'eau dans le
Gaz entre le jazz et la java
Pour moi Jazz et java c'est du pareil au mme
J'me sole la bastille et m'noircis Harlem
Pour moi Jazz et java dans le fond c'est tout comme
Quand le jazz dis go man la java dit go home
Quand le jazz est
Quand le jazz est l
La java s'en
La java s'en va
Il y a de l'orage dans l'air
Il y a de l'eau dans le
Gaz entre le jazz et la java
Jazz et java copains a doit pouvoir se faire
Pour qu'il en soit ainsi, tiens je partage en frre
Je donne au jazz mes pieds pour marquer son tempo
Et je donne la java mes mains pour le bas de son dos
Et je donne la java mes mains pour le bas de son dos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KIKI
passe-partout (modérateur-animateur)
passe-partout (modérateur-animateur)
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 36
Localisation : Contre vents et marrées
sexe : ça compte???
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Ven 10 Juin - 22:08

Jazz Ella fitgerald
France Gall
Ella, elle l'a



--------------------------------------------------------------------------------

C'est comme une gaieté
Comme un sourire
Quelque chose dans la voix
Qui paraît nous dire "viens"
Qui nous fait sentir étrangement bien

C'est comme toute l'histoire
Du peuple noir
Qui se balance
Entre l'amour et l'désespoir
Quelque chose qui danse en toi
Si tu l'as, tu l'as

Ella, elle l'a
Ce je n'sais quoi
Que d'autres n'ont pas
Qui nous met dans un drôle d'état
Ella, elle l'a
Ella, elle l'a
Ou-ou ou-ou ou-ou ou
Elle a, ou-ou ou-ou ou-ou ou, cette drôle de voix
Elle a, ou-ou ou-ou ou-ou ou, cette drôle de joie
Ce don du ciel qui la rend belle

Ella, elle l'a
Ella, elle l'a
Elle a, ou-ou ou-ou ou-ou ou
Ella, elle l'a
Elle a, ou-ou ou-ou ou-ou ou

Elle a ce tout petit supplément d'âme
Cet indéfinissable charme
Cette petite flamme

Tape sur des tonneaux
Sur des pianos
Sur tout ce que dieu peut te mettre entre les mains
Montre ton rire ou ton chagrin
Mais que tu n'aies rien, que tu sois roi
Que tu cherches encore les pouvoirs qui dorment en toi
Tu vois ça ne s'achète pas
Quand tu l'as tu l'as

Ella, elle l'a
Ce je n'sais quoi
Que d'autres n'ont pas
Qui nous met dans un drôle d'état
Ella, elle l'a
Ella, elle l'a ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zouzou
Invité



MessageSujet: Re: La suite en chanson   Ven 10 Juin - 23:48

Quelque chose dans la voix
Qui paraît nous dire "viens"


_____________________________________

Viens Poupoule

Le samedi soir après l'turbin
L'ouvrier parisien
Dit à sa femme : Comme dessert
J'te paie l'café-concert
On va filer bras dessus bras dessous
Aux galeries à vingt sous
Mets vite une robe faut s'dépêcher
Pour être bien placés
Car il faut
Mon coco
Entendre tous les cabots

Viens poupoule, viens poupoule viens !
Quand j'entends des chansons
Ca me rend tout polisson
Ah !
Viens poupoule, viens poupoule viens !
Souviens-toi que c'est comme ça
Que je suis devenu papa.

Un petit tableau bien épatant
Quand arrive le printemps
C'est d'observer le charivari
Des environs de Paris
Dans les guinguettes au bord de l'eau
Au son d'un vieux piano
On voit danser les petits joyeux
Criant à qui mieux mieux
Hé le piano !
Tu joues faux !
Ca n'fait rien mon petit coco.

Viens poupoule, viens poupoule viens !
Ce soir je t'emmène ... où ?
A la cabane bambou
Hou !
Viens poupoule, viens poupoule viens !
Et l'on danse plein d'entrain
La "polka des trottins"

Avec sa femme un brave agent
Un soir rentrait gaiement
Quand tout à coup juger un peu
On entend des coups de feu
C'était messieurs les bons apaches
Pour se donner du panache
Qui s'envoyaient quelques pruneaux
Et jouaient du couteau
Le brave agent
Indulgent
Dit à sa femme tranquillement :

Viens poupoule, viens poupoule viens !
Pourquoi les déranger
Ca pourrait les fâcher
Ah !
Viens poupoule, viens poupoule viens !
Ne te mets pas en émoi
Ils se tueront bien sans moi

Deux vieux époux tout tremblotants
Marient leurs petits enfants
Après le bal vers les minuit
La bonne vieille dit
A sa petite fille tombant de sommeil :
Je vais te donner les conseils
Qu'on donne toujours aux jeunes mariés
Mais le grand-père plein de gaieté
Dit doucement :
Bonne maman
Laisse donc ces deux enfants

Viens poupoule, viens poupoule viens !
Les petits polissons
N'ont pas besoin de leçons
Ah !
Viens poupoule, viens poupoule viens !
Je suis bien certain ma foi
Qu'ils en savent plus que toi

Les jeunes mariés très amoureux
Viennent de rentrer chez eux
Dans leur gentil petit entresol
Ils crient : Enfin seuls !
Madame se met vite à ranger
Sa petite fleur d'oranger
Pendant que Monsieur bien tendrement
Dit amoureusement
Pour tâcher
De s'épancher
Montrant la chambre à coucher :

Viens poupoule, viens poupoule viens !
Les verrous sont tirés
On pourra se détirer
Ah !
Viens poupoule, viens poupoule viens !
Viens chanter mon coco
La chanson des bécots

Un député tout frais nommé
Invitait sa moitié
A venir entendre un grand discours
Qu'il prononçait le même jour
Mais à peine a-t-il commencé
Qu'on lui crie : C'est assez
Constitution ! Dissolution !
Pas d'interpellation !
Ahuri
Abruti
Il prend son chapeau et dit :

Viens poupoule, viens poupoule viens !
Je ne veux pas devenir sourd
Pour vingt-cinq francs par jour
Ah !
Viens poupoule, viens poupoule viens !
C'est bien assez ma foi
D'être attrapé par toi.
Revenir en haut Aller en bas
sagewoman
Amiral


Nombre de messages : 7049
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 0:04

France Gall
Viens, je t'emmène


Toi qui as posé les yeux sur moi
Toi qui me parle pour que j'ai moins froid
Je te donnes tout ce que j'ai à moi
La clé d'un monde qui n'existe pas

Viens, je t'emmène
Où les étoiles retrouvent la lune en secret
Viens, je t'emmène
Où le soleil le soir va se reposer
J'ai tell'ment fermé les yeux
J'ai tell'ment rêvé
Que j'y suis arrivée

Viens, je t'emmène
Où les rivières vont boire et vont se cacher
Viens, je t'emmène
Où les nuages tristes vont s'amuser
J'ai tell'ment fermé les yeux
J'ai tell'ment rêvé
Que j'y suis arrivée
Plus loin, plus loin, plus loin que la baie de Yen Thaî
Plus loin, plus loin, plus loin que la mer de corail

Viens, je t'emmène
Derrière le miroir de l'autre côté
Viens, je t'emmène
Au pays du vent au pays des fées
J'ai tell'ment fermé les yeux
J'ai tell'ment rêvé
Que j'y suis arrivée

Viens, je t'emmène
Viens, je t'emmène

J'ai tellement fermé les yeux
J'ai tellemnt rêvé
Que j'y suis arrivé
Plus loin, plus loin, plus loin que la baie de Yen Thaî
Plus loin, plus loin, plus loin que la mer de corail

Viens, je t'emmène
Où l'illusion devient réalité
Viens, je t'emmène
Derrière le miroir de l'autre côté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KIKI
passe-partout (modérateur-animateur)
passe-partout (modérateur-animateur)
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 36
Localisation : Contre vents et marrées
sexe : ça compte???
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 0:06

Louise Attaque
J't'emmene au vent

Paroles: Gaëtan Roussel. Musique: Louise Attaque 1997 "Louise Attaque"

--------------------------------------------------------------------------------

Allez viens, j't'emmène au vent,
je t'emmène au dessus des gens,
et je voudrais que tu te rappelles,
notre amour est éternel
et pas artificiel
je voudrais que tu te ramènes devant,
que tu sois là de temps en temps
et je voudrais que tu te rappelles
notre amour est éternel
je voudrais que tu m'appelles plus souvent,
que tu prennes parfois les devants
et je voudrais que tu te rappelles
notre amour est éternel
et pas artificiel
je voudrais que tu sois celle que j'entends
allez viens j't'emmène au dessus des gens,
et je voudrais que tu te rappelles,
notre amourette éternelle,
artificielle...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sagewoman
Amiral


Nombre de messages : 7049
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 0:12

Louise Attaque
Les nuits parisiennes


J'vis toujours des soirées parisiennes,
j'voudrais vivre des soirées belles à Sienne
et vivre au vent, à feu, à ccent, m'ouvrie au sang, tu mens...
Commencer par voir si l'amour bat son plein
et si Lucien, il a perdu son chagrin,
j'voudrais t'emmener au-dessus d'un volcan
brûler mes os faire transpirer mes sentiments
J'vis toujours des soirées parisiennes, j'voudrais vivre des soirées brésiliennes,
et t'emmener haut, t'saluer bas chanter des chansons,
chanter tout bas notre amour pour les quatre saisons...
Commencer par voir si c'est pour aujourd'hui
ou bien tout ça si c'est pas compris,
j'voudrais bénéficier de ton absence,
j'voudrais savoir pour ce soir...
Et j'vis toujours des soirées parisiennes,
j'voudrais vivre des soirées belles à Sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KIKI
passe-partout (modérateur-animateur)
passe-partout (modérateur-animateur)
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 36
Localisation : Contre vents et marrées
sexe : ça compte???
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 0:28

Nuits parisiennes
France Gall
& Michel Berger
Ça balance pas mal à Paris

Paroles et Musique: Michel Berger 1976
© 1976 - Disque Wea
note: duo: France Gall & Michel Berger


--------------------------------------------------------------------------------

FG : J'suis née ici
MB : Pas à Memphis
FG : J'suis de Paris
MB : Pas de famille
FG : J'ai jamais connu Cab Calloway
MB : J'ai jamais rien produit sur Brodway
FG : J'connais Passy
MB : Pas Albany
FG : J'suis pas Yankee
MB : T'es bien titi
FG : Moi j'suis pas pour les cocoricos
MB : Y a aussi du mauvais dans l'Ohio

Duo : Ça balance pas mal à Paris
Duo : Ça balance pas mal
Duo : Ça balance pas mal à Paris
Duo : Ça balance aussi
{2x}

FG : J'veux faire un show
MB : J'demande pas mieux
FG : Mets du nouveau
MB : Cest tout c'que j'veux
FG : Mais j'veux pas copier Ginger Rogers
MB : Pourquoi toujours América first
FG : West side story
MB : C'est bien fini
FG : Les parapluies
MB : C'était joli
FG : Mais je veux faire quelque chose à moi
MB : Faudra travailler mais pourquoi pas
{au Refrain}

MB : Les claquettes c'est plus de notre époque
Duo : La Métro Goldwin Mayer c'est plus la meilleure

{au Refrain}

Ça balance pas mal
Ça balance pas mal
Ça balance pas mal à Paris
Ça balance aussi
Ça balance pas mal
Ça balance pas mal
Ça balance pas mal
Ça balance aussi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sagewoman
Amiral


Nombre de messages : 7049
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 0:43

Fredericks, Goldman et Jones
Nuit


La nuit t'habille dans mes bras
Pâles rumeurs et bruits de soie
Conquérante immobile
Reine du sang des villes
Je la supposais, la voilà

Tout n'est plus qu'ombre, rien ne ment
Le temps demeure et meurt pourtant
Tombent les apparences
Nos longs, si longs silences
Les amants se perdent en s'aimant

Solitaire à un souffle de toi
Si près tu m'échappes déjà
Mon intime étrangère
Se trouver c'est se défaire
A qui dit-on ces choses-là ?

As down lights up another day
Visions I once had fade away
All of those words unspoken
My wildest dreams off broken
It wasn't supposed to be that way

Should I leave why should I stay
Solitaire à un souffle de toi
Leavin'behind me yesterday
Si près tu m'echappes déjà
Am I free or forsaken
Mon intime étrangère
Cheated or awakened
Se trouver, se défaire
Does it matter anyway ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KIKI
passe-partout (modérateur-animateur)
passe-partout (modérateur-animateur)
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 36
Localisation : Contre vents et marrées
sexe : ça compte???
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 0:54

Nuit
Barbara
L'aigle noir

Musique: Barbara, Catherine Lara
autres interprètes: Florent Pagny, Thierry Amiel (2003)


--------------------------------------------------------------------------------

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d'un lac je m'étais endormie,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir,

Lentement, les ailes déployées,
Lentement, je le vis tournoyer,
Près de moi, dans un bruissement d'ailes,
Comme tombé du ciel,
L'oiseau vint se poser,

Il avait les yeux couleur rubis,
Et des plumes couleur de la nuit,
A son front brillant de mille feux,
L'oiseau roi couronné,
Portait un diamant bleu,

De son bec il a touché ma joue,
Dans ma main il a glissé son cou,
C'est alors que je l'ai reconnu,
Surgissant du passé,
Il m'était revenu,

Dis l'oiseau, ô dis, emmène-moi,
Retournons au pays d'autrefois,
Comme avant, dans mes rêves d'enfant,
Pour cueillir en tremblant,
Des étoiles, des étoiles,

Comme avant, dans mes rêves d'enfant,
Comme avant, sur un nuage blanc,
Comme avant, allumer le soleil,
Etre faiseur de pluie,
Et faire des merveilles,

L'aigle noir dans un bruissement d'ailes,
Prit son vol pour regagner le ciel,

Quatre plumes couleur de la nuit
Une larme ou peut-être un rubis
J'avais froid, il ne me restait rien
L'oiseau m'avait laissée
Seule avec mon chagrin

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d'un lac, je m'étais endormie,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir,

Un beau jour, une nuit,
Près d'un lac, endormie,
Quand soudain,
Il venait de nulle part,
Il surgit, l'aigle noir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sagewoman
Amiral


Nombre de messages : 7049
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 0:57

Barbara
Le jour se lève encore (j'ai corrigé Smile )


Quand tu n'y crois plus, que tout est perdu
Quand trompé, déçu, meurtri
Quand assis par terre, plus rien pouvoir faire
Tout seul, dans ton désert
Quand mal, trop mal, on marches à genoux
Quand sourds les hommes n'entendent plus le cri des hommes

Tu verras, l'aube revient quand même
Tu verras, le jour se lève encore
Même si tu ne crois plus à l'aurore
Tu verras, le jour se lève encore
Le jour se lève encore

La terre saigne ses blessures
Sous l'avion qui crache la mort
Quand l'homme chacal tire à bout portant
Sur l'enfant qui rêve, ou qui dort
Quand mal, trop mal, tu voudrais larguer
Larguer, tout larguer
Quand la folie des hommes nous mène à l'horreur
Nous mène au dégoût

N'oublies pas, l'aube revient quand même
Même pâle, le jour se lève encore
Etonné, on reprend le corps à corps
Allons-y puisque le jour se lève encore
Le jour se lève encore

Suivons les rivières, gardons les torrents
Restons en colère, soyons vigilants
Même si tout semble fini
N'oublions jamais qu'au bout d'une nuit
Qu'au bout de la nuit, qu'au bout de la nuit

Doucement, l'aube revient quand même
Même pâle, le jour se lève encore,
étonné, on reprend le corps à corps
Continues, le se lève encore
Tu verras, le jour se lève encore
Tu verras, le jour se lève encore
Même si tu ne crois plus à l'aurore
Tu verras, le jour se lève encore
Le jour se lève encore
Le jour se lève encore
Le jour se lève encore
Encore
Encore...


Dernière édition par le Sam 11 Juin - 1:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KIKI
passe-partout (modérateur-animateur)
passe-partout (modérateur-animateur)
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 36
Localisation : Contre vents et marrées
sexe : ça compte???
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 1:24

Arf un doublon c'est pas grave c'est une très belle chanson Exclamation

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KIKI
passe-partout (modérateur-animateur)
passe-partout (modérateur-animateur)
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 36
Localisation : Contre vents et marrées
sexe : ça compte???
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 1:46

Nuits parisiennes

Jacques Dutronc
Il est cinq heures Paris s'éveille

Je suis le dauphin de la place Dauphine
Et la place Blanche a mauvaise mine
Les camions sont pleins de lait
Les balayeurs sont pleins de balais

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

Les travestis vont se raser
Les stripteaseuses sont rhabillées
Les traversins sont écrasés
Les amoureux sont fatigués

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

Le café est dans les tasses
Les cafés nettoient leurs glaces
Et sur le boulevard Montparnasse
La gare n'est plus qu'une carcasse

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

La tour Eiffel a froid aux pieds
L'Arc de Triomphe est ranimé
Et l'Obélisque est bien dressé
Entre la nuit et la journée

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

Les banlieusards sont dans les gares
A la Villette on tranche le lard
Paris by night, regagne les cars
Les boulangers font des bâtards

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

Les journaux sont imprimés
Les ouvriers sont déprimés
Les gens se lèvent, ils sont brimés
C'est l'heure où je vais me coucher

Il est cinq heures
Paris se lève

Il est cinq heures
Je n'ai pas sommeil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zouzou
Invité



MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 1:47

Le jour se lève encore


Reste encore


Chanson : L5 - Reste encore
Paroles : Ibsen
Maison de production : Mercury / Universal

Coralie:
Il me reste ce soir ton parfum et le son de tes pas qui s'éloignent doucement
J'ai tellement de peurs, d'illusions, de raisons de ne pas oser tourner la page

Claire:
C'est encore une vie, c'est encore une nuit où je vais m'endormir sans toi
Si certains soirs tout me semble amer, je sais que tu reviendras, alors

Les L5:
Reste encore,
Quitte à faire et défaire l'amour à chaque fois
Quitte à croire que tu vas rester là
Reste encore,
Juste une heure une seconde de plus dans mes bras
Reste encore,

Claire:
Dis-moi si on est quitte
Jusqu'à l'aurore

Lydy:
Ne me demande pas de temps, ne me demande pas pourquoi
Il me reste ta chaleur en souvenir,
Tiendras-tu ces promesses déjà faites tant de fois ?
J'entends encore le son de ta voix

Marjorie:
Elle, sait-elle qui je suis, sait-elle que tu mens ?
Tu sais, moi je ne t'en veux pas
Et si je laisse ces instants s'envoler, tu les retrouveras, alors

Les L5:
Reste encore,
Quitte à faire et défaire l'amour à chaque fois
Quitte à croire que tu vas rester là
Reste encore,
Juste une heure une seconde de plus dans mes bras
Reste encore,

Claire:
Dis-moi si on est quitte¨

Lydy:
Jusqu'à l'aurore...
Jusqu'à l'aurore...

Alexandra:
Là dans tes bras, reste tout près de
Moi, cette fois, quitte à croire que tu
T'endormiras là, juste une seconde, Ne
T'en vas pas, je sais qu'un jour,
Tu seras là...alors

Les L5:
Reste encore,
Quitte à faire et défaire l'amour à chaque fois
Quitte à croire que tu vas rester là
Reste encore,
Juste une heure une seconde de plus dans tes bras
Reste encore,

Alexandra:
Quitte à ce que tu partes
Si c'est mieux comme ça...


ps : perso : L5 = bof
Revenir en haut Aller en bas
Zouzou
Invité



MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 1:51

Francis Lemarque
Paris se regarde

1958
© Ed MontMartre


Paris se regarde briller
Dans le miroir glacé
De la Seine tranquille
Paris se regarde grandir
Dans les yeux d'un enfant
Dans son premier sourire
Paris regarde s'éveiller
Ses maisons qui s'allument
Au matin une à une
Paris se regarde flâner
Dans le monde inventé
Par te cœur des poètes

A la ville comme à la Seine
Paris s'habille de poèmes

Paris qui s'écoute chanter
S'émerveille toujours
D'une chanson d'amour
Paris Monsieur de la Palisse
Dirait que chaque année
Il a un an de plus
Paris quand il se voit posé
A cheval sur la Seine
Pense qu'il a eu d'la veine
D'avoir grandi tout doucement
Autour de Notre-Dame
Qui lui prête son âme

En chantant un jour de gloire
Paris a changé son histoire

Paris qui s'est mis en colère
A fait trembler la terre
Par la voix de gavroche
Paris qui n'a pas oublié
Se souvient de tous ceux
Qui lui ont tout donné
Paris même s'il a pris du ventre
A gardé sa jeunesse
II en a à revendre
Paris se retrouve partout
Et les gens de partout
Se retrouvent à Paris

Et Paris qui adore les chansons
Fait chanter tous ses accordéons

--------------------------------------------------------------------------------

--------------------------------------------------------------------------------
[19690] http://www.paroles.net - Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé ou éducatif.
Revenir en haut Aller en bas
Zouzou
Invité



MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 1:53

Paris s'éveille

Zouzou a écrit:
Francis Lemarque
Paris se regarde

1958
© Ed MontMartre


Paris se regarde briller
Dans le miroir glacé
De la Seine tranquille
Paris se regarde grandir
Dans les yeux d'un enfant
Dans son premier sourire
Paris regarde s'éveiller
Ses maisons qui s'allument
Au matin une à une
Paris se regarde flâner
Dans le monde inventé
Par te cœur des poètes

A la ville comme à la Seine
Paris s'habille de poèmes

Paris qui s'écoute chanter
S'émerveille toujours
D'une chanson d'amour
Paris Monsieur de la Palisse
Dirait que chaque année
Il a un an de plus
Paris quand il se voit posé
A cheval sur la Seine
Pense qu'il a eu d'la veine
D'avoir grandi tout doucement
Autour de Notre-Dame
Qui lui prête son âme

En chantant un jour de gloire
Paris a changé son histoire

Paris qui s'est mis en colère
A fait trembler la terre
Par la voix de gavroche
Paris qui n'a pas oublié
Se souvient de tous ceux
Qui lui ont tout donné
Paris même s'il a pris du ventre
A gardé sa jeunesse
II en a à revendre
Paris se retrouve partout
Et les gens de partout
Se retrouvent à Paris

Et Paris qui adore les chansons
Fait chanter tous ses accordéons

--------------------------------------------------------------------------------

--------------------------------------------------------------------------------
[19690] http://www.paroles.net - Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé ou éducatif.
Revenir en haut Aller en bas
Zouzou
Invité



MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 1:54

Bon, je fais portnawak ce soir ou quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
sagewoman
Amiral


Nombre de messages : 7049
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 2:00

Rassure-toi zouzou tu n'es pas le seul Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sagewoman
Amiral


Nombre de messages : 7049
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 2:03

Tryo
Paris



Faut qu'ils s'activent
Pour qu'on qu'on qu'on s'cultive

Paris ! lieu de culture et de vie
Ville lumière que tout le monde nous envie
Vise un peu le prix de ta sortie
Sûr que c'est pas les banlieues qui s'cultivent à Paris

Paris ! lieu de culture et de vie
Deux cents balles le concert et trente le demi.
Si tu veux moins cher, reste devant l'Juste Prix
Tu pourras te distraire et passer ton ennui

Paris ! lieu de culte et de pognon
Où tous les bons artistes viennent vivre leurs ambitions
On aligne les fûts de bière on oublie les cachetons
Y a tellement d'monde derrière qu'il faut jouer de toutes façons

Paris ! lieu mythique de la musique
Trois cents salles de concert, deux millions d'gens pour le public
Avec ça y a de de quoi faire dans l'arnaque artistique
Et les artistes se laissent faire, j'te parle même pas du public

Faut qu'ils s'activent
Pour qu'on qu'on qu'on s'cultive

Oh Paris ! Et toutes ses boîtes de nuit
Tout l'monde rêve d'y aller au moins une fois dans sa vie
Danser sous la terre sur les nouvelle technologies
Et casquer la bouteille pour épater les amis

Paris ! Avec ses discothèques où on t'mate à l'entrée
Des pieds jusqu'à la tête
T'as interêt à avoir d'l'a monnaie si t'as la tête du métèque
Conseil si tu viens d'la cité ne viens pas en baskets

Faut qu'ils s'activent
Pour qu'on qu'on qu'on s'cultive

Paris ! Et ses nombreux cinémas
Ecrans géants Dolby et tout l'tralala
Quand tu vois l'prix du yébi tu comprends mieux pourquoi
Nagui et ses amis font un audimat comme ça !

Paris ! Et sa superbe mairie qui n'entendra jamais
Tout c'que j'viens d'vous chanter
Tibéri et Chirac, son vieil ami
Sont occupés à de biens vastes projets

Faut qu'ils s'activent
Pour qu'on qu'on qu'on s'cultive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KIKI
passe-partout (modérateur-animateur)
passe-partout (modérateur-animateur)
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 36
Localisation : Contre vents et marrées
sexe : ça compte???
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 2:08

Jusqu'à l'aurore
M
Ton Echo

De l'aube à l'aurore
Je goutte ta peau
De silence en silence
Je doute des mots

Quand la nuit docile
Glisse dans l'iris
J'suis fou
De cet humide, qui m'agite
et me trouble
J'suis fou
De cette pluie

De motel en ibis
Je goutte ta peau
De Mayence à Byzance
Ton écho

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KIKI
passe-partout (modérateur-animateur)
passe-partout (modérateur-animateur)
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 36
Localisation : Contre vents et marrées
sexe : ça compte???
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 2:09

aïe j'ai un métro de retard arf...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zouzou
Invité



MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 2:54

C'est la faute à pas de chance ce soir ou quoi :face: C'est pas la pleine lune ? Boulet
Revenir en haut Aller en bas
KIKI
passe-partout (modérateur-animateur)
passe-partout (modérateur-animateur)
avatar

Nombre de messages : 5036
Age : 36
Localisation : Contre vents et marrées
sexe : ça compte???
Date d'inscription : 04/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 3:03

[quote="Zouzou"]C'est la faute à pas de chance ce soir ou quoi :face: C'est [b]pas la pleine lune ? Boulet[/quote]
[b]Indochine

J'ai demandé à la lune




J’ai demandé à la lune
Et le ne le sait pas
Je lui ai montré mes brûlures
Et la lune s’est moquée de moi
Et comme le ciel n’avait pas fière allure
Et que je ne guérissais pas
Je me suis dit quelle infortune
Et la lune s’est moquée de moi
J’ai demandé à la lune
Si tu voulais encore de moi
Elle m’a dit “j’ai pas l’habitude
De m’occuper des cas comme ça“
Et toi et moi
On était tellement sûr
Et on se disait quelques fois
Que c’était juste une aventure
Et que ça ne durerait pas
Je n’ai pas grand chose à te dire
Et pas grand chose pour te faire rire
Car j’imagine toujours le pire
Et le meilleur me fait souffrir
J’ai demandé à la lune
Si tu voulais encore de moi
Elle m’a dit “j’ai pas l’habitude
De m’occuper des cas comme ça“
Et toi et moi
On était tellement sûr
Et on se disait quelques fois
Que c’était juste une aventure
Et que ça ne durerait pas

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sagewoman
Amiral


Nombre de messages : 7049
Date d'inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: La suite en chanson   Sam 11 Juin - 3:07

Notre-Dame de Paris
Lune


Lune
Qui là-haut s'allume
Sur
Les toits de Paris
Vois
Comme un homme
Peut souffrir d'amour

Bel
Astre solitaire
Qui meurt
Quand revient le jour
Entends
Monter vers toi
La chant de la terre

Entends le cri
D'un homme qui a mal
Pour qui
Un million d'étoiles
Ne valent
Pas les yeux de celle
Qu'il aime
D'un amour mortel
Lune

Lune
Qui là-haut s'embrume
Avant
Que le jour ne vienne
Entends
Rugir le cœur
De la bête humaine

C'est la complainte
De Quasimodo
Qui pleure
Sa détresse folle
Sa voix
Par monts et par vaux
S'envole
Pour arriver jusqu'à toi
Lune !

Veille
Sur ce monde étrange
Qui mêle
Sa vois au chœur des anges

Lune
Qui là-haut s'allume
Pour
Éclairer ma plume
Vois
Comme un homme
Peut souffrir d'amour
D'amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La suite en chanson   

Revenir en haut Aller en bas
 
La suite en chanson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 37Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 20 ... 37  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Chanson et la Marine
» Chansons Horus au Festival Belge de la Chanson Estudiantine
» BCG, la suite ....
» Bleu énorme suite à prise de sang
» suite d'épisiotomie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Naufragés du Net....... :: Sur la plage :: Les jeux, les énigmes-
Sauter vers: